La pensée de la soirée / El pensamiento de la noche

Publié le par Alberto Pérez Yanez

Marie toi. Si tu as une femme gentille, tu seras heureux.
Si elle méchante… tu seras philosophe - Socrate.

Cásate. Si te toca una buena mujer, serás feliz, y si te toca una mala
mujer serás filósofo – Sócrates

Commenter cet article

Marie-Eléonore 06/02/2008 15:37

Alors Socrate, aussi philosophe qu'il l'était a dû avoir soit des dizaines de mauvaises femmes, soit une qui lui a tellement "pourri" la vie qu'elle a réussi à faire naître en lui des lumières philosophiques. Un rivage, aussi attirant, mirifique soit-il, s'il ne garantie pas un accostage sûr, au risque de perdre le nord, il vaut mieux changer de cap, avant de se retrouver entre Charybde et scylla emporté par les flots, et se tourner vers d'autres horizons.
Marie-Eléonore